Je vais bientôt franchir les premiers 1 OOO km.

Dans deux jours, je poursuis mon aventure dans un prochain pays, La Croatie. Ce sera  la suite de cette merveilleuse aventure. J’ai l’impression de passer un nouveau cap, une nouvelle étape…

Vingt-six jours, cela paraît peu comme beaucoup. Ces premières semaines furent autant éprouvantes, qu’enrichissantes. Je suis contente d’avoir fait ce choix de locomotion, même si au début je me suis posée beaucoup de questions. J’apprends beaucoup sur moi-même et les rencontres m’enrichissent. La lenteur de ce mode de déplacement me permet de vivre en ayant le temps de capter chaque instant, chaque détail que ce soit un paysage, un son…

A l’instant, où j’écris ces quelques lignes, je suis assise en haut de la ville d’Ancôna, je peux contempler la « hauteur » de mes efforts, de tous ce chemin déjà parcouru. Je me remémore ces derniers jours riches en sensations et en rencontres !

Ce que je vis, m’amène à ressentir des émotions intenses…profondes… et cela empreint mon état d’esprit, mon humeur.

DSC03064

Je me souviens d’un moment où je poussais mon vélo sur une route de montagne, je n’avais plus d’énergie, plus de jambes et plus de bras ainsi que mes deux dernières nuits où je n’avais pas pu dormir donc impossible de récupérer physiquement cela entrainant une baisse de morale…Et puis, des jour, la chance me souriait : une femme avec son pick-up qui s’arrêta et me demanda – « Où vas tu comme çà ? Allez monte ! » Merci, merci pour cette aide arrivée par magie !

DSC02960

DSC02953

DSC02878

Puis, j’arrivai le jour de la fête de Saint Antoine, jour de fête traditionnelle en Italie. Cette tradition festive consiste à égorger un porc le matin puis il est mangé en famille et avec les amis. En étant invitée dans une famille, je participai à  l’événement ! De voir tuer l’animal, cela me coupa l’appétit ! Le repas se passa autour d’une immense tablée et tous mes hôtes italiens, les uns après les autre, me questionnèrent sur mon voyage ! Magnifique partage !

Le lendemain, Gianlucca, la personne qui m’avait proposé une chambre d’hôte m’offrit la nuitée tout naturellement, je faisais partie de « LA » famille !

DSC02955

Les jours suivant, il fit beau et rencontrant des personnes formidables, cela me donna de l’énergie ! La suite s’annonçait que meilleure ! Je descendis de la montagne à tout allure suivant la rivière comme une enfant joyeuse !

Arrivée dans un autre village, Cargli, je demandai ma route à une femme, Rosalia et je me retrouvai invitée à manger un bon repas chez elle et son mari, Carlos. Tellement curieux par mon aventure, ils appelèrent le journaliste du village…1er interview, 1er article publié sur mon voyage, je suis très fière de moi !!! Cela m’encourage !

DSC02969 Capture d’écran 2015-01-21 à 09.38.13

Je continuai ma route pour Ancôna en étant invitée de village en village, dans la famille de Carlos et Rosalia (cousins, cousines, frères, sœurs etc.). Une générosité incroyable ! Dans une des famille, je les interrogeai pour savoir combien ils avaient d’enfants et ils me répondirent : « Maintenant une personne de plus avec toi ! » je ne trouvai pas le mots pour les remercier, ils me firent pleurer de joie, cela restera inoubliable.

DSC02975

DSC03017

L’improviste de ces rencontres, me permet de vivre des moments d’une grande intensité.

Tous ces moments que j’ai déjà vécu, sont le but même de mon voyage, des échantillons de bonheur, HAPPINSS’SAMPLE !

Le but de ce « long » voyage n’est pas l’arrivée mais la manière dont je vis chaque instant !

Je lève les yeux de mon écran et là, je me vois dans le bateau entrain d’arriver dans le port de Split puis entrain de pédaler vers de nouvelles aventures, d’apprendre de nouvelles langues, de voir de nouveau visages et de partager de nouvelles belles rencontres !

Je me réjouis !

Mercredi 21 janvier, après avoir mangé trop de pizza (l’Italie et la nourriture… !) sur les toits d’Ancôna.

DSC03028

DSC03019